Only for crafty souls

Elle voulait baptiser le petit Yaya. Elle voulait fêter ses un an. Elle ne parvenait pas à arrêter les dates. Elle réfléchissait, calculait, hésitait… Puis d’un coup, l’idée a jailli de sa tête.
Elle a bondi de son fauteuil,  électrisée par une extase béate, comme si elle venait de retrouver les manuscrits de la mer morte, et elle a  lâché fougueusement:  » Je vais le baptiser le 31 décembre, le jour de son anniversaire. »

Elle m’a interrogé brièvement du  regard appelant  mon approbation et mes applaudissements pour son illumination. Je savais de toutes façons que rien ne la ferait changer d’avis.

La pièce qui serait jouée, le serait strictement hand made et je savais qu’il allait falloir transformer nos maisons en ateliers et dévouer nos soirées, nos week-end à découper, coller, coudre, festonner, denteler…

Je raffole de ces intervalles partagés avec Elle, de ces heures à imaginer et bâtir, de cette tendre intimité poussée à son comble.

Alors, je me suis laissée embringuer dans sa nouvelle marotte en sachant pertinemment que désormais nos discussions tourneraient uniquement autour de l’évènement 3 en 1: Baptême, Anniversaire et Réveillon.

Trois heures plus tard, les contraintes logistiques étaient réglées et dès le lendemain, elle dépêchait le « Save the date » par téléphone.

Nous vous ferons partager la griserie des préparatifs au fur et à mesure de leur évolution.

Les faire-part seront imprimés incessamment, contre toute attente, nous sommes très fières de vous présenter leur délicat support en papier kraft que Mum aime d’amour tant elle le trouve élégant.

Nous ne sommes plus qu’effervescence, allégresse et inspiration…

By Mamik

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *